Tondre son cheval en hiver ?

Déposer un commentaire

Pourquoi tondre son cheval ?

Lorsque l'hiver approche, le poil des chevaux s'épaissit afin de protéger du froid. Outre le fait que votre monture ressemble maintenant à un gros nounours, cela peut entraîner quelques contraintes, notamment une sudation importante si le cheval travaille.
La question de la tonte peut alors se poser à savoir que la tonte sera différente selon l'intensité du travail de votre cheval ou poney, son milieu de vie, etc.
Un cheval vivant au pré ou au paddock, ne travaillant pas de manière régulière n'aura pas forcément besoin d'être tondu. Il faudra juste veiller à bien sécher votre cheval après ses séances de travail. Si votre cheval ne fait pas beaucoup de poil, vous pouvez envisager de le couvrir pendant les mois froids d'hiver si besoin.


Les différents types de tonte

Les formes de tonte les plus courantes sont :


La tonte « de course » ou « en manteau »  laisse au cheval un couvre-rein naturel. Les membres, le dos et les reins restent protégés par les poils, ce qui est un avantage pour les chevaux exposés au froid.  A partir du moment où les reins ne sont pas tondus et que votre cheval vit à l'intérieur, vous n'êtes pas obligé de mettre un couverture ou vous pouvez vous permettre de ne mettre qu'une chemise ou couverture légère.


La tonte « de chasse » est recommandée pour les chevaux qui travaillent intensément. La quasi-totalité des poils sont tondus à l’exception de la tête, de l’emplacement de la selle et des membres pour prévenir les lésions de la peau dues au frottement du harnachement. Cette tonte nécessite de bien couvrir le cheval afin qu'il ne prenne pas froid étant donné que les reins sont tondus. L'utilisation d'un couvre rein sera également nécessaire par temps froid lors de l'échauffement.


La tonte « complète » est conseillée pour les chevaux qui travaillent intensément ou font des concours régulièrement. Elle retire la totalité de son manteau de poil à l’exception d’un petit triangle au niveau de la queue. Cette tonte nécessite de bien couvrir son cheval et d'utiliser un couvre rein pour la détente. Il est aussi conseillé de ne pas tondre le garrot afin d'éviter toute blessure due à des frottements trop importants.

La tonte de la tête et des membres n'est pas impérative. Si vous choisissez de tondre ces parties délicates n'hésitez pas à vous faire aider. Vous pouvez d'ailleurs utiliser une tondeuse de finition pour tondre ces parties sensibles et difficiles d'accès. Il est également possible de ne tondre que la moitié de la tête pour ôter les poils au niveau de l'auge et des ganaches.
Astuces :

  • Il n’est pas rare de voir un petit triangle à la naissance de la queue pour éviter de tondre les crins par inadvertance.  
  • Pour tondre les membres, faites-vous accompagner d’une personne qui tiendra le membre vers l’avant.
  • Si votre cheval est peureux, vous pouvez lui boucher les oreilles avec des bouchons pour atténuer le bruit de la tondeuse.
  • Si vous montez un cheval non tondu, prenez bien le temps nécessaire pour faire sécher son poil mouillé, sinon, il risque de prendre froid.

Quand tondre ?

Il n'y a pas vraiment de date précise. Tout dépend du climat dans lequel vous vivez et la pousse du poil de votre cheval. En règle générale, les premières tontes se font au cours de l'automne quand le poil devient vraiment trop long et que votre monture transpire beaucoup lors du travail.
Pour que cela soit plus simple au niveau de la gestion des couvertures, il est intéressant d'attendre que le froid se soit vraiment installé. En effet, il arrive au cours de l'automne qu'il y ait encore des journées de grosse chaleur, et vous aurez alors besoin de couvrir ou découvrir votre cheval tout au long de la journée afin qu'il n'ait ni trop chaud ni trop froid. Cela n'est pas toujours simple si vous n'êtes pas sur place.


Comment couvrir ?

Même si votre cheval n'est pas tondu, il est possible que vous ayez à le couvrir notamment s'il vit dehors pendant les mois froids d'hiver. Si vous ne savez pas comment le couvrir, voici un petit tableau récapitulatif afin de vous aider dans le choix de vos couvertures afin qu'il n'ait ni trop chaud, ni trop froid.

Comment couvrir votre cheval au fil de l'hiver
Température Type de Poil
  Non tondu Tondu
Plus de 15°C Non couvert Non couvert ou chemise imperméable si pluie ou vent.
10 à 15°C Non couvert ou chemise imperméable si pluie ou vent.

Chemise ou couverture légère (100g)

4 à 10°C

Non couvert ou couverture légère (100g)

Couverture légère ou moyenne (150-250g)
0 à 4°C

Non couvert ou couverture moyenne (150-250g)

Couverture moyenne à chaude (200-300g)
-10 à 0°C

Non couvert / Couverture moyenne à chaude (200-300g)

Couverture chaude (300-400g)

Moins de -10°C

Couverture chaude (300-400g)

Couverture très chaude (300 à 500g) + sous couverture si nécessaire


L'âge de votre cheval, sa santé générale, sa race ou son poil naturel, son mode de vie (temps passé dehors, accès à un abris...) sont autant de facteurs à considérer pour déterminer comment couvrir votre cheval.
Pour savoir quelle taille de couverture choisir, cliquez ici.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Noter
Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE